L’histoire de La Mangoune a germé en 1999 quand son fondateur Jean-François ROCHE a vu s’implanter dans la capitale auvergnate Clermont-Ferrand, une multitude de restaurants à thème.

Pour lui, le constat a été clair : aucun restaurant à thème ne parle de l’Auvergne alors que les crêperies bretonnes, les pizzerias italiennes, les tavernes alsaciennes étaient sur le marché. A l’époque, l’épouse de Jean-François, Marie-France ROCHE, était chef de cuisine à l’Auberge du Chalet près de Massiac, petit village du Cantal près de l’A75. L’Auberge du Chalet était un restaurant aménagé dans deux anciens corps de ferme. Un endroit magnifique porteur d’histoire. C’est en observant ce lieu et la cuisine qui était proposée que l’idée de créer une chaîne de restaurants sur le thème de l’Auvergne est venue à Jean-François ROCHE. Passionné par sa région et son département de naissance, il n’a eu qu’une envie, réaliser son rêve :

« Mettre en avant les produits du terroir auvergnat et construire une chaîne de restaurants à thème »

Aujourd’hui, de nombreuses personnes pensent l’idée facile, sauf qu’en 1999 le produit de terroir était mal vu, trop ringard, pas dans l’air du temps. Jean-François ROCHE pensait le contraire : « Prenons nos produits et nos matières premières du pays d’Auvergne et mettons les en avant ». C’est exactement ce qu’il a fait avec son épouse à l’Auberge du Chalet, en alliant tradition et modernité. Pendant quatre années, les clients étaient nombreux et la renommée n’était plus à faire, mais les circonstances ont voulu que Jean-François et Marie France prennent une autre direction. Pourtant, c’est bien en 1999 que le projet de La Mangoune a été écrit avec, en parallèle, un projet d’épicerie fine axée sur le produit du terroir auvergnat. Le projet écrit, c’est la boutique qui a été créée car sûrement plus simple et moins gourmande en capitaux. C’est donc en Mai 2000 que la Maison du Massif Central a ouvert ses portes, au 36 rue des Lacs à Saint-Flour dans le Cantal (15).

En 2004, lors d’une rencontre avec Dominique VERNIERE, son associé, que le projet de La Mangoune verra le jour. Originaire de Molompize, petit village près de Saint-Flour, horticulteur de formation et chef d’entreprise (propriétaire de 3 jardineries, développement d’un concept de panneaux photovoltaïques, investisseur dans l’immobilier commercial…) Dominique VERNIERE demanda à Jean-François ROCHE des conseils pour ouvrir un restaurant sur la zone commerciale de Montplain, qu’il construisait.  Pour Jean-François ROCHE, le secteur de la restauration était terminé, mais la nuit porta conseil et Jean-François ROCHE lui proposa le lendemain de lire son projet de chaîne de restauration sur le thème de l’Auvergne.

Et c’est ainsi que commença la grande aventure de La Mangoune.